Comment installer une rambarde d’escalier intérieur ?

Votre spécialiste déco !

Comment installer une rambarde d’escalier intérieur ?

escalier intérieur d'un appartement

La rambarde d’escalier intérieur connue également sous le nom de main courante offre principalement deux avantages. Le premier est celui lié à la sécurité des utilisateurs là et le second se limite au maintien en état de propreté des murs.

Son installation est très facile et se fait en quatre étapes.

Première étape : le tracé des repères

La main courante est un objet qui se place solidement sur les murs d’un escalier. Pour ce faire, vous aurez à faire des trous dans le mur afin de mettre en place les appuis qui serviront à maintenir la rambarde intérieure en place. Mais avant cela, il vous faudra veiller à pointer les endroits du mur qui devront accueillir la main courante.

Sachez déjà qu’une rambarde d’escalier intérieur se positionne à une hauteur située entre 90 et 100 cm des marches. Les appuis de leur côté se positionnent en observant chaque fois un écart d’un mètre. Le premier appui se met en bas de l’escalier à une distance d’au moins 20 centimètres du début de la rampe.

Deuxième étape : le découpage et l’assemblage de la rampe

Une fois que les repères sont en place sur les murs, vous pouvez penser maintenant à la mise en position de la rampe. À cette étape, vous aurez à découper la rampe afin de l’adapter aux mesures de votre escalier. Il faut savoir que les rampes sont réalisées à partir de différents matériaux. Il faudra donc prévoir un outil capable de découper le bois, l’aluminium ou l’acier.

Il faudra également prévoir une foreuse pour réaliser des trous aux extrémités des différentes pièces découpées. Les trous ont pour but de permettre l’assemblage de la rampe. Ils permettent également de disposer les capuchons et les coudes. Pour finir, vous pouvez au besoin recourir à de la colle pour renforcer le tout.

Troisième étape : la mise en place des appuis de la rampe

Il faut commencer par faire des trous dans le mur qui servira de support à la rampe d’escalier intérieur. Pour y arriver, laissez-vous guider par les repérages faits au niveau de la première étape. Utilisez ensuite une perceuse afin de réaliser les différents trous.

Placez dans les trous des chevilles avant de fixer les différents appuis de rampe. Toutefois, il est possible de recourir à des chevilles métalliques. Ces dernières ne nécessitent pas l’utilisation de perceuse. Elles se fixent directement dans le mur avec l’aide d’un tournevis.

Quatrième étape : l’installation de la rampe

Il s’agit donc de l’étape à l’issue de laquelle vous pouvez être sûr que votre rambarde d’escalier extérieur est opérationnelle. Elle commence par la disposition de la rampe sur les appuis posés précédemment afin de repérer les différents trous à faire sur la rampe.

Ensuite, vous marquez les trous délimités dans un premier temps, avant de les forer ensuite. Pour finir, vous pouvez vous servir des trous vissés en toute sécurité la rampe sur les appuis. Servez-vous de capuchons afin de protéger les extrémités de la rampe.