Jardinage : comment réduire la perte de chaleur nocturne ?

Votre spécialiste déco !

Jardinage : comment réduire la perte de chaleur nocturne ?

femme qui jardine

La perte de chaleur nocturne survient généralement en automne, quand on fait du jardinage sous serre. Elle peut se produire par conduction, par convection, par radiation ou par infiltration. Cependant, quelle que soit la forme qu’elle prend, elle peut avoir des impacts considérables sur le développement des plantes de votre jardin. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour lutter contre ce phénomène. Découvrez ici comment réduire efficacement la perte de chaleur nocturne dans votre jardin de serre.

Utiliser une bâche de serre thermique

La bâche de serre thermique est une toile en polyéthylène avec une épaisseur de 200 microns. Elle est conçue pour limiter la déperdition de chaleur dans les jardins sous serre. Elle vous permettra notamment de protéger les cultures de votre jardin de la chaleur du soleil tout en laissant filtrer suffisamment les rayons lumineux pour qu’ils se développent correctement.

La bâche de serre pour réduire la perte de chaleur pendant la nuit existe en deux versions, pour pouvoir choisir en fonction des plantes à protéger. Vous pouvez opter pour une bâche thermique standard ou une bâche thermique diffusante. En général, une partie importante de la chaleur solaire stockée durant la journée se perd sous une serre mal protégée. Cependant, avec des films thermiques adaptés, les pertes de chaleur nocturne sont moindres. Ainsi, l’environnement reste suffisamment chaud pour favoriser le développement des cultures.

Même si ces deux types de bâche permettent de réduire les pertes de chaleur dans une serre après la pénétration des rayons solaires, elles ne jouent pas pour autant les mêmes rôles. Elles se différencient principalement l’une de l‘autre dans la manière dont elles redistribuent les rayons solaires au sol et sur les cultures.

Avec la bâche thermique standard, les rayonnements solaires s’éclatent sur un endroit précis de la serre. Ils ne se diffusent donc pas dans tout le jardin. L’inconvénient avec ce type de bâche est que certaines cultures recevront moins de lumière et de chaleur que d’autres. Ceci peut entraîner des différences de croissance. Vous pouvez toutefois contrôler le développement de vos cultures, en déplaçant vos plants durant les épisodes de forte chaleur.

En revanche, avec la bâche thermique diffusante, une fois que les rayonnements solaires traversent le revêtement, ils se diffusent dans toute la serre pour une bonne homogénéisation de la chaleur. L’utilisation de cette bâche opalescente vous permettra donc de mieux contrôler la température dans votre jardin pour le développement optimal et uniforme des cultures sensibles comme la tomate, les melons et le concombre.

bâche de serre thermique

Bien choisir et orienter votre serre de jardin

Il existe principalement deux types de serres, la serre à baie simple et celle à chapelles multiples. Le type d’abri que vous choisirez pour votre jardin peut avoir une incidence considérable sur les pertes de chaleur nocturne. Si vous utilisez une serre à baie simple, vous ferez face à plus de pertes thermiques. La surface de cette dernière est beaucoup plus exposée aux éléments extérieurs.

De plus, pour réduire les pertes de chaleur nocturnes dans votre jardin en hiver, choisissez une orientation est-ouest pour une serre à baie simple. Les rangs à l’intérieur de l’abri devront cependant être orientés nord-sud, pour minimiser l’ombrage. Pour une serre à chapelles multiples en revanche, aussi bien la serre que les rangs à l’intérieur doivent être orientés nord-sud.

Utiliser un revêtement pour serre de grande qualité

Le choix du revêtement est également très important pour limiter les pertes de chaleur nocturne dans votre jardin. Vous pouvez choisir un revêtement avec une couche simple ou double. Cependant, le revêtement à couche simple favorise beaucoup de pertes thermiques. Selon une étude qui a comparé les deux types de revêtements, la perte calorifique dans un abri avec une couche simple de polyéthylène la nuit est de 335 000 BTU. Pour la serre avec une couche de polyéthylène double par contre, la perte d’énergie est de 200 000 BTU.

De plus, les revêtements ont chacun des coefficients de perte de chaleur différents. Ainsi, si vous recouvrez par exemple votre serre avec une bâche de paroi en polycarbonate double épaisseur 8 mm, la perte de chaleur sera seulement de 183 000 BTU. Avec ce type de bâche, vous réaliserez donc une économie d’énergie potentielle de 45 % en comparaison avec un revêtement en polyéthylène simple. Cette économie sera de 9 % avec un revêtement en polyéthylène double.

serre déperdition chaleur nocturne

Utiliser des rideaux pour réduire les pertes de chaleur

Le phénomène de perte de chaleur nocturne est beaucoup plus visible lors des nuits claires. Durant ces nuits, les rayonnements de grandes longueurs d’onde sont beaucoup plus importants. L’énergie thermique s’échappe rapidement de la terre vers l’espace sous l’effet de ces rayonnements.

Pour réduire les pertes de chaleur nocturne dans ce contexte, vous pouvez installer des rideaux dans la serre pendant la nuit. Optez pour des rideaux rétractables (ouverts le jour, fermés la nuit). En journée, vous les ouvrirez pour permettre à vos plants de bénéficier des rayonnements solaires. À la tombée de la nuit, vous les fermerez pour contenir la chaleur à l’intérieur de la serre. De cette manière, les rayonnements de grandes longueurs d’onde seront réfléchis vers les feuilles des plantes ou toutes autres surfaces à l’intérieur de la serre.

Réduire les infiltrations d’air dans la serre

Les pertes thermiques nocturnes peuvent aussi s’expliquer par les infiltrations d’air dans la serre. Il est donc très important que vous isoliez correctement votre serre, notamment s’il s’agit d’un abri avec un revêtement en verre. Ce dernier a 1,5 fois la quantité d’échanges d’air par heure d’une serre recouverte d’une double couche de toile en polyéthylène.

Même s’il est impossible d’éviter l’infiltration d’air avec ce type de revêtement, vous pouvez la réduire en bouchant certains trous et en gardant fermer les évents, les persiennes… Vous pouvez également utiliser des brise-vent comme barrière physique contre la vélocité du vent et pour réduire les infiltrations d’air. Installez-les comme des conifères autour de l’abri. Cependant, disposez-les de manière à ne pas faire d’ombre à vos cultures.

5/5 - (1 vote)