Quels arguments sortir quand on a fait une offre d’achat basse pour une maison ?

Votre spécialiste déco !

Quels arguments sortir quand on a fait une offre d’achat basse pour une maison ?

maison a vendre

Soyons réalistes : acheter une maison, c’est comme jouer aux échecs, et chacun essaie d’être plus malin que l’autre. Vous voulez acheter la maison pour le moins d’argent possible et le vendeur essaie d’en tirer le maximum. Alors, quand devriez-vous utiliser une offre à bas prix dans le cadre de votre stratégie ?

Les vacances

Apparemment, les vendeurs sont d’humeur plus généreuse durant la plus belle période de l’année, selon les agents immobiliers.

Les vacances et le quatrième trimestre sont plus lents, mais les vendeurs ont tendance à paniquer chaque année à cette période. Si une maison est restée un moment sans offres, cela peut créer le scénario parfait pour qu’un acheteur s’empare d’une propriété moins cher. De plus, certains vendeurs veulent conclure la transaction avant la fin de l’année pour des raisons fiscales.

La maison est sur le marché depuis un certain temps.

Si une maison est restée trop longtemps en annonce, c’est aussi un bon moment pour faire une offre basse. Une maison se vend généralement au prix demandé ou plus durant les deux premières semaines. Mais après cette période, vous pouvez tenter une offre plus basse.

Pour notre spécialiste immobilier, Alexandre Marvand, une offre à bas prix n’est une bonne idée que lorsque la maison a été sur le marché pendant un certain temps, ou si votre agent immobilier le recommande. Bien évidemment, elle doit également être faite s’il n’y a aucune autre offre sur la table.

La maison a besoin de réparations

Si la maison a besoin de travaux, on s’attend à ce que le vendeur baisse le prix en conséquence. Et plus la maison aura besoin de travail, plus votre offre peut être basse. Si la propriété est dans un état de délabrement important et que le vendeur n’a pas les ressources nécessaires pour la réparer ou la mettre aux normes du marché, les vendeurs vont recevoir des offres qui sont beaucoup moins chères que le coût de la réparation de la propriété.

N’hésitez pas à demander des devis de remise aux normes et rénovation. Les chiffres seront un argument imparable et de votre côté, vous saurez exactement sur quels investissements vous allez.

Il y a eu des tentatives ratées de vente

Parfois, une maison est sur le marché pendant un certain temps parce qu’une vente n’a pas été conclue. Par exemple, le compromis a été signé, mais l’acheteur n’a pas eu l’emprunt escompté.

Il peut être utile de chercher des propriétés qui ont accepté une offre et conclu un contrat, mais la transaction s’est effondrée et la maison est revenue sur le marché. Ces vendeurs sont souvent plus motivés à accepter des offres plus basses.

La maison a une mauvaise histoire

Il n’y a pas que les gens qui peuvent avoir une mauvaise réputation. Peu de gens voudront vivre dans une maison qui a gagné en notoriété pour une raison désagréable. Une maison pourrait être invendable si elle était le lieu d’un meurtre très public. Récemment, il y a eu quelques articles liés à la vente difficile de la maison de Dupont de Ligonnes (le père est soupçonné d’avoir tué toute sa famille).

De plus, s’il y avait un mauvais incendie ou si le propriétaire choisissait de ne pas reconstruire après un ouragan, certains acheteurs pourraient avoir des craintes. Mais, la mauvaise histoire peut aussi être une catastrophe naturelle. Une maison qui a vécu une inondation peut être idéale pour négocier le tarif à la baisse.

La maison est surévaluée ou le marché est morne

Si la propriété est bien évaluée, une offre basse est généralement une mauvaise idée. Cependant, si la propriété est surévaluée, une offre à bas prix peut avoir du sens. Les vendeurs ont parfois tendance à surévaluer le prix de leur maison.

On entend souvent parler de la crise du logement dans les grandes villes. Mais, dans d’autres coins de France, c’est plutôt l’inverse avec un marché plat. Les petites villes rurales sont les plus touchées. Dans ces zones, négocier le prix d’achat est souvent très facile.

Vous connaissez la motivation du vendeur

Si vous pouvez en apprendre un peu plus sur le vendeur, vous pourrez peut-être déterminer la raison pour laquelle la maison est sur le marché. Ensuite, vous pouvez décider si une offre à bas prix pourrait être appropriée.

Doivent-ils déménager dans une nouvelle ville pour un emploi ou pour s’occuper d’un parent âgé ? Ont-ils hérité de la propriété mais n’ont aucun intérêt à la conserver ? Ont-ils divorcé ? Ont-il perdu leur travail ?

Les risques d’une offre à bas prix

N’oubliez pas qu’en proposant un prix bas, vous vous exposez à ne pas avoir la maison. Certes, cela peut être dommage de payer 400 000€, une maison que vous auriez pu avoir pour 393 000€, mais le risque de ne pas avoir la maison en vaut-il la chandelle ?

 

Quels arguments sortir quand on a fait une offre d’achat basse pour une maison ?
Rate this post