Comment peindre de la faïence efficacement ?

Votre spécialiste déco !

Comment peindre de la faïence efficacement ?

murs de faience

Pourquoi peindre sur de la faïence pose-t-il problème ? C’est principalement à cause de sa structure particulière qui rend difficile l’adhérence de la peinture. Néanmoins, il existe des astuces pour réussir à peindre la faïence efficacement.

Le nettoyage de la faïence

Pour réussir à peindre sur de la faïence, il est impératif de préparer la structure de façon à ce que l’adhérence de la peinture s’effectue sans aucun problème.

La première étape va consister au nettoyage de la faïence. Cela va permettre d’enlever le calcaire. D’abord, il faut se munir de gants. Puis, il faut mélanger de la lessive à de l’eau chaude. Le dosage adéquat est de 2 grandes cuillerées. Grâce à une éponge, il faut frotter la faïence, puis procéder au rinçage. Et enfin, on la laisse sécher.

L’étape du ponçage

Une fois que la faïence est propre et sèche, il faut procéder à son ponçage. Le but de cette opération est de permettre à ce que des rayures soient créées sur la structure. Leur présence sur la faïence augmentera les chances d’adhérence de la peinture.

Deux options s’offrent à vous : procéder à un ponçage manuel ou à un ponçage électrique. Dans le premier cas, il faut d’abord effectuer un préponçage avec du papier abrasif. Ensuite, il faut se saisir d’une cale à poncer pour la suite de l’opération. Dans le second cas de figure, il faut simplement faire appel à une ponceuse électrique.

Pour un ponçage manuel, il faut effectuer des mouvements circulaires. Dans le cadre du ponçage électrique, il faut réaliser des mouvements réguliers tout en évitant de rester trop longtemps au même endroit (pour éviter de creuser des trous).

Peindre une sous-couche

Cette opération n’est pas fortuite. Peindre une sous-couche de peinture sur la faïence va augmenter les chances d’adhérence de la peinture. Pour accomplir cette mission, vous avez le choix entre : utiliser un rouleau de peinture, ou utiliser un pinceau classique.

Avant de peindre la sous-couche, vérifiez bien que votre pinceau ne contiennent pas déjà de la peinture pas complètement séchée et qu’il soit lisse. Après avoir mouillé et essoré le rouleau, il faut procéder à l’application de la sous-couche de façon délicate. L’astuce est de peindre des bandes verticales, puis de les croiser avec des lignes horizontales. Il ne faut pas oublier de peindre les joints. Une fois la sous-couche appliquée sur toute la faïence, il faut laisser sécher.

Pour les petites frises en faience, le pinceau est suffisant. Pour de grands murs, combinez le pinceau avec un rouleau. Il permet d’aller plus vite et surtout, évite sur les grands volumes les traits peu élégants d’un pinceau.

Petite astuce, pour ne pas déborder sur les autres murs ou le plafond, utilisez un adhésif de masquage. Retirez-le dès que vous avez passé le rouleau (avant que la peinture ne sèche).

L’étape finale de l’application de la peinture

Grâce à un bâton, il faut mélanger la peinture afin qu’elle soit plus fluide. Puis, il faut verser la peinture dans un bac à peinture. Ensuite, le rouleau doit être trempé à moitié. Avant de peindre sur la faïence, il faut penser à essorer le rouleau.

Tout comme pour la sous-couche, il faut peindre des lignes verticales et les croiser avec des lignes horizontales, puis peindre de bas en haut et de haut en bas. Il ne faut pas oublier les angles de la faïence. Une fois qu’elle est peinte entièrement, il faut laisser sécher.